Chaux

De Maisons Paysannes de France
Révision datée du 22 mars 2019 à 14:06 par Camille (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Accepter la révision (diff) | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

La chaux est un matériau emblématique de la construction et restauration du patrimoine. Entrant dans la composition de maçonneries, enduits et badigeons, elle s'utilise aussi bien en intérieur qu'en extérieur, sur les murs, au sol et en toiture. Mélangé à des sables, elle peut en prendre la couleur. Ceux-ci donne des maçonneries plus souples, étanches à la pluie, imperméables à l'eau mais poreuse et permettant la respiration des supports.

Extraite en carrière, la pierre à chaux est cuite (chaux vive) puis réhydratée (chaux éteinte).

Cependant, il est nécessaire de distinguer les divers types de chaux dont la composition chimique agit différemment avec l'environnement et qui possèdent des particularités propres.

Cycle de la chaux

Chaux aériennes

Les chaux aériennes font une prise à l’air très lente qui assure plasticité, souplesse, respiration et adhérence aux joints des murs montés à la terre. Elles conviennent parfaitement aux enduits et rejointoiements sur murs anciens.

Chaux hydrauliques

Les chaux hydrauliques font de plus une prise rapide dite hydraulique (durcissement au contact de l’eau). Ces chaux de résistance mécanique supérieure sont adaptées à la confection de mortiers mélangés (avec chaux aérienne) pour les sous-couches, les gobetis, les garnissages préliminaires de joints, les soubassements, les fondations. Elles sont cependant plus étanches et leurs fortes propriétés hydrauliques les rapprochent du ciment. Elles prennent aussi plus difficilement la couleur des particules argileuses du sable minéral de terrain (tuf).

Bibliographie

MAISONS PAYSANNES DE FRANCE, Les chaux en restauration.

MAISONS PAYSANNES DE FRANCE, DÉLÉGATION DE HAUTE-VIENNE, Les chaux.