Poulailler

De Maisons Paysannes de France
Révision datée du 18 juin 2020 à 12:47 par Pauline G (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Accepter la révision (diff) | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Poulailler perché à Sabres, Landes (40).

Photo Jacques Lesgourgues © Photothèque Maisons Paysannes de France.

Le poulailler est une petite construction ou partie d’un édifice destiné à abriter et élever des gallinacés. Suivant les régions, il peut être construit accolé à l’habitation, faire l’objet d’un bâtiment particulier ou être aménagé dans une étable, une soue ou un pigeonnier.

Le poulailler fait partie des dépendances récurrentes des maisons rurales. L’élevage de poules permet de fournir de la viande et des œufs aux propriétaires pour leur propre consommation ou par la vente. Les déjections des poules, à forte teneur en azote, étaient également récupérées pour servir d’engrais.

Cette annexe est généralement construite avec les matériaux locaux et similaires à ceux de l’habitation. Il peut ainsi être en bois, en pierre, en torchis ou bauge et couvert de tuiles plates, tuiles canal ou lauzes.

L’ouverture du poulailler, appelée poulière,[1] est la plupart du temps située en hauteur afin de protéger les volailles des renards ou rongeurs. Les poules y accèdent par une planche avec tasseaux faisant office de rampe ou par une échelle, retirée la nuit pour éviter les intrusions.

Sur certaines constructions, des pierres ou billots saillants sont placés à hauteur croissante pour faire office d’escalier d’accès au poulailler.







Bibliographie

  • BONNIER M., Quelques commentaires à propos des poulaillers, Revue Maisons Paysannes de France, n°181, 3T, 2011. pp.10-12.
  • BREUILLE L., DUMAS R., ONDET R., TRAPON P., Maisons paysannes et vie traditionnelle en Auvergne, Editions CREER, 2001.
  • CHAUVET J.-Y., Les ouvertures, Eveil à la maison paysanne, 21ème chapitre, septembre 2017.
  • MAISONS PAYSANNES DE FRANCE, Le renouveau des abords de ferme, Revue Maisons Paysannes de France, n°167, 1T, 2008. pp. 10-12.
  • PIERRON M., Le potager, le poulailler, le clapier, Revue Maisons Paysannes de France, n°187, 1T, 2013. pp.26-27.
  • POIRIER M.-M., Parce que mon poulailler le vaut bien..., Revue Maisons Paysannes de France, n°203, mars 2017. pp.4-5.

Références

  1. CHAUVET J.-Y., Les ouvertures, Eveil à la maison paysanne, 21ème chapitre, septembre 2017. p.21.